Watch Dogs Legion proposera une aventure modulable avec une vingtaine de scripts

Nous ne savons pas encore tous sur Watch Dogs Legion, mais le petit dernier de la licence s’annonce suffisamment complexe pour nécessité l’utilisation d’une vingtaine de scripts différents. Chose assez unique pour être soulignée, on sait que ce nouveau Watch Dogs nous proposera d’incarner n’importe quel personnage de la ville de Londres.

Si des craintes se sont fait sentir concernant l’utilisation d’un tel procédé, il n’empêche que Clint Hocking (directeur créatif du jeu) nous explique qu’Ubisoft a pensé à rendre l’aventure malgré tout prenante et unique à chaque fois. Car il est vrai que si le concept est original, on pouvait redouter une aventure assez fade et sans saveur, qui se reproduit d’une partie à l’autre, malgré des équipes composées de manières différentes.

Cependant, dans une interview au magazine Edge, le directeur créatif explique que pour réaliser cette prouesse technique, Ubisoft a utilisé un procédé technologique qui combine pas moins de 20 scripts différents pour constituer cette aventure. Ce qui signifie que malgré le très grand nombre de personnages jouables potentiels, le jeu s’adaptera, pour rendre chaque partie unique en son genre. Avec des héros radicalement différents les uns des autres, avec des compétences particulières, des voix et visages qui sont différents eux-aussi.

Le jeu ne nous proposera donc pas une seule aventure, qui se déroule d’une façon bien précise, mais une multitude en fait. Avec une histoire que l’on pourra modeler selon nos choix, et nos personnages recrutés dans l’équipe de DedSec. C’est en tout cas ce qu’explique le Clint Hocking, au cours de cette interview. On verra si c’est effectivement le cas dès le 6 mars 2020 sur PC, PS4 et Xbox One.

Laisser une réponse

Ton adresse email ne sera pas publié. Les fichiers requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>