La réparation des Joy-Con hors garantie n’est visiblement pas gratuite en France

Alors que certaines sources Américaines affirment que la réparation des Joy-Con devenait gratuite même hors garantie suite à la reconnaisse du problème de Joy-Con Drift par Nintendo (et d’un recours en justice lancé aux États-Unis contre le constructeur), il semblerait que ce ne soit absolument pas le cas dans le monde entier. En effet, la politique du service après-vente de Nintendo en France, n’a apparemment pas changé, comme le révèle Numerama dans un billet expliquant leur tentative de faire réparer un Joy-Con gratuitement et sans fournir de preuve d’achat.

De toute évidence la firme continue de facturer les clients pour chaque réparation sans garantie de Joy-Con, les petites manettes de la Switch. Qui sont depuis un certain temps, victimes de ce qui s’appelle le « Drift », une sorte d’anomalie du Joysticks, qui enregistre des mouvements non désirés par le joueur. Un problème handicapant et qui touche les joueurs du monde entier.

Si aux États-Unis, Nintendo of America a visiblement préféré dire à son SAV de rembourser ou réparer toutes les personnes touchées par le problème (même sans garantie ou preuve d’achat), il semblerait que ce ne soit pas le cas partout dans le monde. En effet, suite à cette information, de nombreux joueurs ont voulu retourner leur manette défectueuse et bien qu’il s’agisse d’un vis caché et qu’il serait normal pour la firme de réparer gratuitement, il n’empêche qu’elle ne le fait pas sans avoir la garantie de l’appareil. C’est en tout cas ce que révèle un test réalisé par Numerama. Le journaliste a alors souhaité retourner un Joy-Con défectueux au SAV français pour vérifier si ces résolutions ne s’appliquaient vraiment pas en France.

Le Joy-Con retourné a moins d’un an et est donc encore sous garantie, cependant, pour son test le journaliste ne l’a évidemment pas ajouté avec la manette pour voir la réponse de Nintendo. Elle ne s’est pas faite attendre, directement le SAV a envoyé un devis de réparation affichant une somme à régler de 45€ pour faire les réparations nécessaires sur un seul Joy-Con. En plus de cette option, il était également proposé de détruire la manette, refuser le devis et demander une réexpédition de l’appareil contre 15€ ou encore, transmettre la garantie au SAV pour obtenir une réparation gratuite (ce que le journaliste a fait).

Dans tous les cas si vous disposez d’une manette défectueuse, il est vivement conseillé de retrouver le bon d’achat pour faire valoir la garantie sur l’objet en question (si la garantie est dépassée, de racheter une paire de Joy-Con éventuellement). Sans cela, il vous sera demandé 45€.

Laisser une réponse

Ton adresse email ne sera pas publié. Les fichiers requis sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>